Roadtrip en Albanie

Roadtrip en Albanie!

Albanie Nous poursuivons notre roadtrip dans les Balkans (été 2014) par la découverte d’un pays pas comme les autres: l’Albanie! Ce pays est encore méconnu en Europe: nous n’avons croisé que quelques touristes durant notre voyage (nous avions un peu l’impression d’être des aventuriers venus découvrir une nouvelle terre!)

En effet, l’Albanie a longtemps vécu en autarcie durant le régime communiste (l’un des plus dur au monde notamment sous la dictature d’Enver Hoxha). En 1991, à la chute du régime, le pays s’ouvre enfin au reste du monde. Cette ouverture brutale vers l’extérieur n’a pas été sans conséquences sur le mode de vie des albanais: exode vers d’autres pays européens, apparition du capitalisme, développement de nouvelles infrastructures, multiplication des encarts publicitaires le long des routes…Cependant, malgré ces bouleversements, le pays souffre encore de son image et peine à attirer les touristes contrairement à d’autres pays tels que le Monténégro, la Bosnie-Herzégovine ou encore la Serbie.

Aujourd’hui, avec la hausse des prix dans toute l’Adriatique, des complexes hôteliers commencent à fleurir le long de la côte. Je pense que l’Albanie, d’ici deux ou trois ans, va devenir LA destination branchée de la méditerranée…au risque de lui enlever son charme et son authenticité.

Venez découvrir ce pays surprenant qui ne laisse pas indifférent!

Quelques petites informations sur l’Albanie
Des informations et conseils pour découvrir l’Albanie et profiter pleinement des charmes du pays.

La conduite des albanais: bon, on ne va pas se mentir, le code de la route est pas vraiment utilisé dans le pays. En Albanie, il n’y a que deux règles: « chacun fait ce qu’il veut sur la route » et « pas de priorité à droite, celui qui va le plus vite passe le premier ». Niveau qualité des routes et bien c’est variable car le pays est en pleine modernisation. Les grands axes, par exemple de Skodra à Tirana, sont bien entretenus: des 4 voies toujours sans aucunes limitations ou réglementations. Pour les autres voies: c’est variable certaines routes peuvent se terminer en pistes.
L’accueil des habitants: nous avons été très bien accueillis par les Albanais que ce soit dans les villes, restaurants ou encore dans les campings. Ils sont un peu surpris de vous voir là mais surtoutBunker Albanais ils ont à cœur de vous montrer les richesses de leur pays!
La sécurité: je ne me suis jamais sentie en insécurité dans le pays (bon à part à Skodra). Je pense qu’il faut respecter certaines règles, comme dans tout pays, c’est à dire retirer des petites sommes, ne pas laisser d’objets de valeurs dans la voiture…
Les bunkers: ce sont des vestiges de l’ère communiste. Les dirigeants étaient paranos et n’avaient qu’une seule hantise: que le pays soit envahi! Ils ont fait construire, à travers l’Albanie de nombreux bunkers de toute taille. Il y avait environ un bunker par famille. Aujourd’hui ces bunkers sont le véritable symbole du pays d’où son surnom « le pays des champignons ». Vous en verrez de nombreux au bord des routes: ils servent de poulailler, de réserves et certains ont été transformés en chambre d’hôtes!
Le niveau de vie: l’Albanie se situe à environ 2h-2h30 de Paris et pourtant, par certains côtés, nous avons l’impression d’être dans un pays du tiers monde. Le niveau de vie est très bas tout comme les prix: par exemple, en boulangerie, un sachet de huit beignets coûte l’équivalent de 0,30 centimes d’euros (la monnaie albanaise est le lek, 1 euros = 140 lek). Bref, passer des vacances en Albanie est vraiment très économique!
Les déchets: comme dans de nombreux pays des Balkans, il n’existe pas véritablement de ramassage des déchets. Vous verrez, dans toute l’Albanie, de nombreuses décharges sauvages. Ces déchets gâchent le paysage et attirent quelques chiens errants. Au sujet des chiens errants, nous en avons croisé quelques uns mais pas plus qu’en Grèce…
Si vous venez en Albanie en voiture, vérifiez bien les assurances de votre véhicule. Elles sont systématiquement contrôlées par les douaniers (vous devez avoir les originaux de la carte grise et de la carte verte)

Se loger en Albanie
Quelques adresses de logements pour préparer au mieux votre voyage en Albanie.

Camping Albania (Llagjia Dedaj, 1111 Barbullush). Ce site se situe à quelques kilomètres de Skodra: c’est à la fois un restaurant, un hôtel, un camping et une ferme bio. Il est géré par une famille hollandaise venue s’installer dans le pays il y a quelques années. Le camping est très bien entretenu avec des sanitaires propres, un accès cuisine, une laverie…Gros bonus: une piscine!! Le camping est vraiment très agréable: c’est l’endroit idéal pour débuter son séjour en Albanie. Plus d’infos sur le camping, cliquez ici!
Albania Berat Caravan Camping (Ura Vajgurore, 5007 Berat). C’est un petit camping à seulement quelques kilomètres de Berat. L’accueil des propriétaires est très chaleureux: ils ont vraiment envie de vous faire découvrir le pays. Les emplacements sont agréables, les sanitaires propres et le coin détente avec quelques tables et chaises est vraiment sympa notamment en fin d’après-midi (à 16h les propriétaires nous offrent un café frappé de bienvenue!). Le soir, le camping fait restaurant: les plats sont tout simplement délicieux, les produits sont issus du jardin et les prix sont vraiment modiques (l’assiette de Tatziki est à 1.5 euros!). Bref, c’est un endroit chaleureux et convivial! Plus d’infos sur le camping, cliquez ici!
Le nord du pays: dépaysement garanti!
Nous sommes arrivés en Albanie depuis le Monténégro (par le Lac de Skadar). Arrivé à Skodra, nous avons été plus que refroidi par la ville. Skodra est une ville délabrée, avec des voitures dans tout les sens, des bidonvilles à l’entrée…Bref, nous décidons de continuer notre route pour rejoindre la région de Berat. Sur le chemin, nous traversons de petits villages, nous croisons de nombreux bunkers ainsi qu’un nombre incalculable de chèvres et de vaches en plein milieu de la route…

♥♥ Berat: premier coup de cœur du séjour. Avec ses maisons en pierre, ses petites rues sinueuses et ses « 1000 fenêtres », la ville ressemble à une carte postale. Berat s’étend des deux côtés de la rivière Osum et se compose de deux quartiers: Mangalem et Gorica. Mangalem est l’ancien quartier musulman. C’est ici que vous trouverez des petites mosquées, des rues sinueuses et des maisons blanchies à la chaux. Voici quelques incontournables du quartier de Mangalem: Mosquée des Rois, Mosquée des célibataires, Galerie Eduard Lear… Gorica est le quartier des catholiques et des orthodoxes. Depuis ce quartier, vous avez une vue exceptionnelle sur le quartier de Mangalem. Dans ce quartier, vous pouvez visiter l’Église St Thomas et l’Église St Spiridon. Sur les hauteurs du quartier se trouve la Forteresses de Berat (ouvert tous les jours, tarif 100 lek/pers). A l’intérieur, vous pouvez visiter les ruines de la Mosquée rouge, l’Église St Démétrios, la Mosquée Blanche, l’Église St Nicolas… Berat est l’un de mes coups de cœur de ce séjour: j’ai adoré flâner dans ses petites rues, boire un café en terrasse et visiter ces sites religieux…C’est un site à ne pas manquer lors de votre voyage en Albanie!
♥♥ Apollonia (tarif 400 lek/pers): c’est l’un des sites archéologiques majeurs d’Albanie. Cette cité, fondée par des grecs vers 600 av JC , a été fouillé à plusieurs reprises par des archéologues français. Le site s’étend sur 80 hectares et offre de superbes vues sur la plaine environnante. J’ai profité pleinement de cette visite d’autant plus que nous étions uniquement quatre à visiter le site! A l’intérieur, vous pouvez visiter le bouleutêrion (lieu de rassemblement du Sénat de la cité) très bien conservé, les restes d’un odéon, des vestiges de commerces et de maisons, le monastère et l’Église Sainte-Marie, le petit musée d’Apollonia qui abrite de très belles pièces archéologiques… La visite est très pédagogique (les pancartes sont en français) et permet d’appréhender le fonctionnement d’une cité sous l’empire romain.
Parc National de Llogara: à 30km de Vlora, la route entame l’ascension du col de Llogara. Ce parc de 1000 ha est principalement constitué d’une forêt de pins noirs et de sapins. Le plus haut sommet, le mont Athanasius, est accessible par un petit sentier en 30min depuis le restaurant au sommet du col. Une fois le col franchi, vous avez une vue panoramique sur la Riviera Albanaise…
Berat Apollonia Berat Les gardiens d'Apollonia

La Riviera Albanaise: un paradis sur terre
Une fois le col de la Llogara passé nous débouchons sur une route qui mène tout droit à la Riviera Albanaise. Le panorama est juste à couper le souffle: de longues plages de sable blanc, une eau turquoise et en face l’île grecque de Corfou. Le contraste est saisissant avec le Nord du pays: ici le tourisme commence à se développer notamment grâce à quelques ferrys faisant l’aller/retour avec Corfou.

♥♥ Porto Palermo: cette petite baie se situe à seulement quelques kilomètres de la ville d’Himara. L’endroit mérite un arrêt tant le paysage est époustouflant. Sous le régime communiste, la baie abritait une base pour sous-marins dont on peut encore apercevoir l’entrée creusée dans la roche. Le site servait de base arrière pour les sous-marins soviétiques dans l’Adriatique (l’Albanie a toujours eu des liens privilégiés avec Moscou). Aujourd’hui, la base est désaffecté et certaines agences de tourisme ont le projet de la rendre accessible aux touristes. En face, sur une petite presqu’île, se trouve la Forteresse d’Ali Pacha de Tepelena (XIXème siècle). La forteresse, construite en l’honneur de son épouse, est en très bon état et peut se visiter (100 lek/pers, se munir d’une lampe torche). La vue, depuis la terrasse supérieure de la forteresse, est tout simplement magique: vue à 360° sur la baise de Porto Parlermo. Au pied du site, la petite plage permet de se détendre au milieu des eaux turquoises…
Saranda: cette ville portuaire est réputée pour être l’une des villes les plus propres, les plus calmes et les plus sûres de l’Albanie. La ville n’a pas vraiment d’intérêt particulier mais sa longue promenade le long de la baie est très agréable (en prime vous avez une vue sur Corfou!) En nous promenant le long du littoral, nous découvrons une ville en transformation: des bars et restaurants branchés fleurissent partout dans la ville…Depuis Saranda, vous pouvez prendre les ferrys pour rejoindre l’île de Corfou: voir les horaires et tarifs en cliquant ici! Saranda mérite un petit arrêt, ne serait que pour une pause café en terrasse…
Butrint (tarif 500lek/pers, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO) : le site archéologique se situe au sein d’un parc national (parc national de Butrint) à seulement 30 min de Saranda. Les restes de la cité antique se visite au milieu d’une végétation luxuriante. Les amateurs d’Histoire seront ravis: à découvrir le théâtre, le temple d’Asclépios, le palais Triconch, la porte du lion, l’Église byzantine…Malheureusement, nous n’avons pas eu le temps de visiter ce site majeur d’Albanie…C’est au programme de notre prochain voyage dans le pays!
Pour rejoindre la Grèce, à seulement 30-45 min, il faut prendre le bac. C’est un bac version albanaise: une grande plaque de bois/fer (très solide) tiré par par des cordes à l’aide d’un moteur. Pour le tarif ça se fait un peu à la tête du client: selon le type de véhicule, le nombre de personnes…Nous utilisons le bac pour rejoindre la frontière grecque: on termine notre visite de l’Albanie par cette petite touche folklorique!

Sur la route... Forteresse d’Ali Pacha de Tepelena Petite plage... Bac albanais Le coin des gourmets
Quelques petites adresses de restaurants à tester lors de votre visite en Albanie.

Café turc!Albania Berat Caravan Camping: le camping fait également restaurant pour ses hôtes. La cuisine des propriétaires est excellente: des produits frais venus du jardin et surtout les plats sont traditionnelles et à petit prix!
Restaurant Ajka (quartier de Gorica, Berat): vous ne pouvez pas râter ce restaurant à l’entrée du quartier de Gorica. La vue depuis la terrasse, sur le quartier de Mangalem, est vraiment superbe. Le restaurant est spécialisé dans la viande à la broche: les plats sont copieux, les produits frais et encore une fois les prix sont modiques! (à titre d’exemple pour 4 plats, 2 bières, 1 café et 1 raki nous avons payé l’équivalent de 13 euros!).
Déguster un café frappé en terrasse, dans un bar branché de Saranda, avec vue sur Corfou…
Tester le raki, l’alcool blanc local!
Goûter la bière locale: la Tirana (un délice).

Nous repartons d’Albanie avec de multiples images en tête: des bunkers, des plages de rêve, des vaches, des eaux turquoises, une forteresse….Nous avions hâte de découvrir ce pays encore méconnu et nous n’avons pas été déçus! Nous sommes complètement tombés « en amour », comme le disent les Québécois, pour l’Albanie. Je ne peux que vous recommander, non plutôt vous inciter, à prendre la route pour parcourir les routes de ce pays qui ne laisse pas indifférent…

Billet publié le 14 avril 2015 par PepetteEnVadrouille (mis à jour le 5 novembre 2015)

Comments (0)


Leave a comment